3 idées pour attirer les talents dans le domaine des STEM & STEAM

STIM, STEM, STREAM ou STEAM : quel que soit l’acronyme que vous choisissez d’utiliser, les programmes de sciences, de technologie, d’ingénierie et de mathématiques (et même d’art et de lecture) visent à mettre en lumière ces domaines et à faire participer les jeunes à une variété de sujets, de thèmes et de fils de discussion qui s’y rapportent.

Et il existe un argument commercial pour appuyer l’éducation aux STEAM : il est estimé que les emplois liés aux STEAM devraient croître 70 % plus rapidement que les autres professions. En effet, la Silicon Valley a toujours trouvé ses talents dans les rangs des jeunes, mais ces derniers temps elle a intensifié ses efforts, élargissant ainsi son vivier de talents en investissant des sommes considérables dans l’enseignement des sciences et des mathématiques, en particulier pour les talents féminins et minoritaires. Cela s’inscrit dans un programme plus large visant à diversifier d’avantage sa main-d’œuvre en finançant l’éducation et le recrutement, ainsi que des start-ups détenues par des femmes ou de personnes issues des minorités.

Plus récemment, le gouvernement britannique s’est engagé à parrainer de nouveaux doctorats dans le cadre d’un investissement de 370 millions de livres sterling pour transformer les soins de santé, renforcer ses actions au niveau de la santé mentale et construire des réseaux de transport plus durables. Cela s’inscrit dans le cadre d’une demande accrue de développement des dernières technologies d’intelligence artificielle (IA) qui transformeront la société à tous les niveaux.

Une statistique de la campagne « Femmes et sciences en ingénierie » (WISE) démontre clairement que le secteur des STEAM continue de croître à un rythme effréné. Depuis 2017, l’emploi STEAM pur a augmenté de 6,3 %, soit plus de six fois la hausse totale du taux d’emploi global au Royaume-Uni. Et cette grave pénurie de talents en sciences, technologie, ingénierie et mathématiques coûte aux employeurs 1,5 milliard de livres sterling par an en frais de recrutement supplémentaires.

Conscientes de ce climat de concurrence accrue pour les talents de l’industrie technologique, les entreprises recherchent des moyens plus efficaces d’accroître leur main-d’œuvre potentielle.

Mais qu’en est-il des secteurs moins directement reliés au secteur technologique mais qui recherchent tout de même des talents STEAM ? La plupart des entreprises doivent pourvoir des fonctions commerciales faisant appel à l’expertise technique d’un diplômé en STEAM. Bien sûr, on pense de suite à l’informatique, les opérations numériques et les finances. Mais de nombreux autres secteurs recherchant leur perle rare, comme le commerce de détail, les voyages, les loisirs, la mode ou même le patrimoine et la conservation… Accenture, par exemple, propose des programmes dédiés aux étudiants, ainsi que des stages.

Avec plus de 4 500 écoles et 130 universités réparties dans le seul Royaume-Uni, il est impossible pour les sociétés de consacrer des ressources pour soutenir les programmes STEAM de tous ces établissements. Il n’est donc pas surprenant que les employeurs travaillant dans le secteur des STEAM soient confrontés à des problématiques de notoriété, de diversité et de difficulté à pourvoir des postes.

Dans un océan d’entreprises qui cherchent à attirer l’attention des candidats STEAM, comment se démarquer, surtout lorsque les petites et moyennes entreprises sont en concurrence avec des géants comme Google et Microsoft pour attirer et retenir les mêmes talents ?

N’ayez crainte ! Afin de faire face à la pression concurrentielle, nous vous proposons trois moyens simples pour gagner le cœur et l’esprit des talents STEAM !

1. Raconter une histoire

Afin de vous différencier de vos concurrents, au-delà du résultat net, mettez en exergue la raison d’être de votre entreprise, sa mission. Les baby-boomers comme la génération Z sont à la recherche de sens, et seront attirés par des entreprises motivées par autre chose que le profit à tout prix.

C’est là que votre marque employeur entre en jeu.

Les entreprises doivent se concentrer sur leur mission. Après tout, les organisations motivées par un objectif clair ont un meilleur rendement financier, ce qui, à son tour, attire les meilleurs talents.

Comment faire ? Simple : en racontant une histoire.

Les histoires génèrent l’engagement du public dont vous avez besoin, d’autant plus que près de 80% des millennials (génération née entre 1981 et 1995) affirment qu’ils choisiraient un emploi en fonction de la culture de l’entreprise. Et l’avantage du storytelling, de la narration, va bien au-delà de l’étape du recrutement : il s’agit d’un moyen particulièrement efficace de promouvoir l’aspect humain de votre organisation, qui est essentiel pour la rétention et la productivité. Afin d’illustrer ce point : 77% des employés affirment qu’ils travailleraient plus longtemps pour un employeur empathique. Et les récits qui peuvent répondre à ce besoin doivent venir des employés eux-mêmes, car ce sont eux qui ont les expériences les plus authentiques de la vie dans l’entreprise.

Offrir un message cohérent est difficile dans un monde où le site carrière n’est plus un silo : les candidats utilisent de plus en plus les médias sociaux dans le cadre de leur recherche d’emploi. Le nombre de plateformes permettant d’atteindre les candidats étant en pleine expansion, vous pouvez construire votre histoire à travers toutes ces plateformes (de marketing !). Construisez votre propre histoire ! En combinant des histoires des stories Instagram, des feed Twitter, des profils Facebook, des messages corporate et du recrutement LinkedIn vous permet d’assurer la compréhension par votre publicde la marque employeur. Qu’il s’agisse d’une série de « journées dans la vie » sur la page carrière de votre site, d’un podcast hébergé par un employé ou d’un flux vidéo en direct de « la vie au bureau », les récits vous donnent la possibilité d’accroître la notoriété de la marque d’une nouvelle manière.

Le storytelling est roi dans la guerre des talents, surtout lorsque les récits des employés contribuent à construire une authentique Proposition de Valeur pour les Employés (PVE). N’oubliez pas de consulter notre article de fond pour en savoir plus.

2. Construire un réseau

Dans son rapport dressant un état des lieux de l’éducation et la provision de talents au Royaume-Uni, l’IHR a mené une enquête auprès de 1 500 étudiants, environ 50 % de ceux-ci ont déclaré qu’il était très difficile ou impossible de trouver des stages professionnels. En y regardant de plus près, on constate que 45 % des élèves estiment que c’est le manque de soutien de la part de l’école qui les empêche d’acquérir une expérience professionnelle pertinente, tandis que 30 % des élèves pensent que le manque de networking y contribue.

Les grandes entreprises ne sont pas étrangères aux événements de recrutement universitaires ou en école de commerce. Mais ça ne peut pas être votre seul point de contact. Vous devez engager les étudiants en dehors des campagnes saisonnières de recrutement de stages. Le monde numérique révolutionne la façon dont les employeurs et les étudiants interagissent. Les émissions sur les carrières, les événements de live chat et les séquences d’emails doivent faire partie de votre engagement continu à encourager non seulement votre équipe RH, mais aussi vos employés des STEAM, à s’engager auprès des étudiants talentueux de ces filières qui se préparent à rentrer sur le monde du travail.

3. Alignez-vous sur leurs valeurs

A l’instar des autres populations de candidats, les meilleurs talents STEAM souhaitent eux aussi faire partie d’une aventure et d’une entreprise qui offre une mission, un objectif et une valeur significative. Le salaire est important, bien sûr, mais comme les startups, vous devez incarner votre mission et vos valeurs (avec une communication transparente sur vos finances, le marché et les considérations commerciales). Après tout, selon le rapport intitulé l’État des lieux de l’engagement des employés, 38 % des employés estiment que les valeurs fondamentales de leur entreprise ne correspondent pas à leurs valeurs personnelles. C’est un chiffre non négligeable, qui n’est pas sans conséquences.

Prenons l’industrie énergétique : ses valeurs semblent être en contradiction avec la mobilisation récente contre le changement climatique. Or, l’environnement est l‘une des principales préoccupations des jeunes, un sondage EY révélant que seuls 18 % des Millenial et 6 % des personnes issues de la génération Z ont déclaré être attirés par une carrière dans le secteur du pétrole ou du gaz. 

Alors même que les postes à pourvoir exigeant des compétences STEAM montent en flèche, de plus en plus d’industries sont confrontées à une concurrence acharnée pour recruter ces mêmes candidats. Si l’industrie de l’énergie veut résoudre son problème de pénurie de talents, elle doit dès aujourd’hui prendre des mesures afin de démontrer sa promotion d’un environnement inclusif, en mettant en avant les efforts déployés par le biais d’un programme massif de employee advocacy (programme de promotion de l’entreprise par ses salariés).

Mais concrètement, comment faire ?

General Electric (GE) a lancé une vidéo de marque employeur digne d’un Oscar. Au sens premier du terme. Elle a été présentée à deux reprises lors de la couverture télévisée des Oscars : lors du tapis rouge avant le spectacle, puis en direct de la 88e cérémonie des Oscars. Les femmes ingénieures et scientifiques y étaient représentées comme des stars de cinéma, dans le cadre de leur campagne #BalanceTheEquation (équilibrons l’équation), qui s’engageait à atteindre une parité 50/50 dans les rôles techniques de premier échelon d’ici 2020. Mieux encore, le fait d’utiliser la cérémonie des Oscars comme plateforme s’inscrit dans une stratégie plus globale de GE qui consiste à utiliser des événements en direct pour ses achats médiatiques, et son impact s’est vu renforcé par le fait que le public cible (les jeunes femmes) était déjà devant son écran pour regarder la cérémonie.

Mesdames et Messieurs, en voilà une véritable performance d’alignement des valeurs digne d’un Oscar ! Littéralement.

Prenez de l’avance sur la concurrence en mettant en œuvre ces trois solutions à vos problèmes de recrutement. Ne laissez plus les talents issus des sciences, de l’ingénierie, de la technologie et des mathématiques vous échapper à cause d’a priori négatifs.